Tradition du mariage : origine et signification de la boutonnière du marié

Tradition du mariage : origine et signification de la boutonnière du marié

Il est de coutume dans la tradition du mariage que la robe de cérémonie de la future mariée soit accompagnée d’un joli bouquet de fleurs. Et il en est de même pour le costume du marié avec la boutonnière florale. Toutefois, si le bouquet de la mariée n’a plus de secrets pour personne, il y a encore du mystère autour de la boutonnière qui semble être le pendant masculin de celle-ci. Dans cet article, nous vous emmenons donc découvrir l’origine de l’usage de cet accessoire et ses différentes significations à travers le temps.

Comment l’employait-on à l’origine ?

L’origine de l’usage de la boutonnière dans le style vestimentaire des hommes doit remonter vers la fin du XIXe siècle ou au début du suivant. Cette époque était l’âge d’or du costume masculin tel qu’on le connaît jusqu’à présent. C’est aussi à ce moment que la boutonnière fut normalisée dans les pratiques vestimentaires au point de devenir un accessoire mode du quotidien. Elle était indispensable pour soigner sa tenue si on avait le souci de son look. Ainsi, les hommes qui voulaient paraître élégants ne manquaient aucune occasion, qu’elle soit spéciale ou non, pour l’arborer fièrement.

Bien au-delà du symbole de formalité qu’il pouvait représenter, cet accessoire était plutôt la touche décontractée à ajouter sur sa tenue. Par conséquent, l’arme absolue qu’arboraient les dandys de l’époque pour renforcer leur style de même que leur originalité.

Quels messages véhiculaient les fleurs et plantes de sa composition ?

De nos jours, réaliser une boutonnière implique de choisir à partir de la composition florale du mariage les plantes et fleurs nécessaires pour la façonner. Le but étant bien évidemment d’assortir ces deux accessoires afin de favoriser la complémentarité des deux âmes sœurs. Mais par le passé, ce n’était pas le cas, puisque la signification des fleurs devant composer l’accessoire était privilégiée au détriment de leurs beautés. Ainsi, ces fleurs accessoirisées véhiculaient des messages bien précis et à la fois distincts selon le milieu dans lequel on se trouvait. Alors :

  • les gentlemen anglais préféraient porter couramment l’œillet que les gardénias chers aux Français
  • à l’occasion du 1er mai ou pour un hommage, le muguet ou l’œillet rouge était prisé en France
  • pendant ce temps en Angleterre, le coquelicot s’arborait pour se montrer solidaire aux combattants de la guerre
  • par contre, le bleuet permettait de rendre hommage aux soldats français.

C’est ainsi que les fleurs aux pétales blancs furent le symbole des royalistes au XIXe siècle tandis que les socialistes et communistes arboraient fièrement des fleurs rouges. Par ailleurs, l’œillet vert que portait Oscar Wilde était quant à lui sa façon de manifester son homosexualité.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

L’usage de cet ornement floral est de nos jours restreint à de grandes occasions comme la célébration de noces. En effet, les mariages sont les rares occasions où il est encore possible de les voir épingler à d’élégants costumes que revêt aussi bien le marié que ses invités ou témoins. Il est clair que cette tradition possède un certain charme dont il ne faudrait pas se priver si l’on veut apporter à son ensemble la touche de raffinement idéale.

Cependant, pour bien s’afficher en boutonnière le jour J, il est préférable d’avertir votre couturier de votre souhait de l’arborer. Ceci en raison du fait que de nos jours les costumes ne sont pas confectionnés pour accueillir cet accessoire devenu rare. Toutefois, vous avez encore la possibilité d’épingler l’ornement puisqu’elle est montée sur une broche, même si l’idéal aurait été sa couture à la milanaise. Vous pouvez ainsi opter, par exemple, pour une couture contre la veste pourvue d’un petit élastique permettant de s’assurer de la tenue parfaite de l’ornement floral. Aussi, il est important de souligner qu’elle doit être placée à gauche, près de votre cœur, en gage de votre amour et de votre engagement.

Bon à savoir

Il est judicieux de toujours prévoir une boutonnière supplémentaire, car la chaleur et les mouvements seront aussi de la partie. Il y a donc de fortes chances que ces nombreux mouvements abîment rapidement la composition florale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.cata-page-title, .page-header-wrap {background-color: #e49497;}.cata-page-title, .cata-page-title .page-header-wrap {min-height: 280px; }.cata-page-title .page-header-wrap .pagetitle-contents .title-subtitle *, .cata-page-title .page-header-wrap .pagetitle-contents .cata-breadcrumbs, .cata-page-title .page-header-wrap .pagetitle-contents .cata-breadcrumbs *, .cata-page-title .cata-autofade-text .fading-texts-container { color:#FFFFFF !important; }.cata-page-title .page-header-wrap { background-image: url(https://www.toutsurlemariage.com/wp-content/themes/onelove/images/default/bg-page-title.jpg); }